Créées en 1989 par Isabel Finkenstaedt, les éditions Kaléidoscope ont réussi à forger un catalogue prestigieux d’ouvrages pour les enfants, leur permettant de s’identifier, de s’évader ou de retrouver des situations familières.

Pendant ces trente années, Kaléidoscope a permis de faire connaître en France de nombreux auteurs anglo-saxons (dont Anthony Browne, Oliver Jeffers, Emily Gravett ou David McKee…). La maison a aussi accompagné dans leur parcours de nombreux auteurs français comme Geoffroy de Pennart, Marianne Barcilon, Christine Naumann-Villemin, Kris Di Giacomo, Michaël Escoffier… Chaque œuvre est un coup de cœur que la maison a su installer et défendre avec passion.

En 2019, Isabel Finkenstaedt a décidé de prendre sa retraite en cédant sa maison d’édition à l’école des loisirs, son partenaire et diffuseur historique, qui a déjà repris de nombreux titres de Kaléidoscope dans sa collection d’albums poche les Lutins.

L’équipe qui anime depuis plusieurs années Kaléidoscope aux côtés d’Isabel Finkenstaedt poursuivra son travail de développement : Camille Guénot pour la partie éditoriale, Stéphanie Jarry pour la partie communication et accompagnement promotionnel.

L'équipe

Isabel Finkenstaedt, fondatrice de Kaléidoscope

Isabel Finkenstaedt, fondatrice de Kaléidoscope

Dans une précédente vie, Isabel Finkenstaedt rêvait d’être patronne de restaurant. Après son bac littéraire, elle a même passé un CAP de commis de cuisine et l’année d’après de commis de restaurant. Puis elle a travaillé, travaillé, travaillé. Elle ne s’est pas arrêtée de travailler.
Que d’heures passées à faire plaisir à des clients qui ne le méritaient pas toujours...
Vite ! Un autre métier !

Elle est revenue alors vers un autre vieux rêve : être institutrice. Mais hélas ! les bambins français ne doivent pas être éduqués par des étrangers, et Isabel est née américaine.

Papa ! Au secours ! 25 ans et en quête d’un métier...

Papa, éditeur de livres pour adultes, est venu au secours de sa petite chérie. Il lui a appris l’art d’être secrétaire de papa, il lui a présenté tous ses copains éditeurs, il lui a même trouvé un job d’été à New York. Isabel s’est empressée d’embarquer dans le premier avion... Et là, dans sa ville d’enfance, Isabel s’est plutôt bien débrouillée. Elle y a rencontré Susan Hirschman, célèbre éditrice de livres pour enfants. Une veine inouïe, Susan a proposé de former Isabel dans l’édition enfantine.

Deux ans après son arrivée à New York, Isabel est repartie à Paris avec quantités d’albums dans ses valises et un monde à conquérir. Elle a trouvé une place chez Flammarion Jeunesse, auprès de Catherine Deloraine qui a peaufiné la formation d’Isabel. Après les auteurs américains, Isabel s’est attaquée aux auteurs français et anglais. Avec passion. Avec conviction.

Quand en 1987, son ami Klaus Flugge d’Andersen Press à Londres lui a conseillé de monter sa propre maison,

Isabel était un peu dubitative. Une maison d’édition n’est pas un simple restaurant de quartier.

Encore que…

Grâce au soutien d’Arthur Hubschmid, éditeur à l’école des loisirs avec qui Isabel nageait deux fois par semaine, et qui lui a ouvert les portes de la meilleure diffusion imaginable ; grâce aux amis professionnels qui ont donné une énorme énergie au projet ; grâce aux auteurs qui ont bien voulu
tenter l’expérience, Kaléidoscope est né.

En 2019, Isabel Finkenstaedt a décidé de prendre sa retraite en cédant sa maison d’édition à l’école des loisirs, son partenaire et diffuseur historique.

Camille Guénot, éditrice

Camille Guénot, éditrice

Camille aime raconter des histoires. Camille aime aller à la découverte du monde. Camille aime les livres.
Alors à l’école, elle a étudié la littérature et le cinéma. Puis elle s’est dit qu’elle pourrait concilier ses pôles d’intérêts en travaillant dans la littérature enfantine, d’abord chez Casterman et aux éditions Autrement, puis au Baron perché.

Restait sa bougeotte… Et si elle étendait son territoire un peu ? Qu’à cela ne tienne, la voilà partie en Grande-Bretagne où elle décroche un travail dans les droits étrangers chez Walker Books.
Et c’est lors d’un salon du livre de jeunesse en Italie qu’elle a rencontré Isabel Finkenstaedt, que toutes deux se sont découvert une passion commune pour les histoires, le monde, les livres…
Tout naturellement, lorsque Camille a décidé de revenir en France, elle s'est tournée vers Isabel qui lui a proposé de rejoindre la petite équipe Kaléidoscope à l'éditorial.

Stéphanie Jarry, chargée de communication

Stéphanie Jarry, chargée de communication

Il y a ceux qui appellent pour demander si nous prenons des stagiaires et il y a celles qui passent directement au bureau pour s’en assurer. Stéphanie est de celles-là. Enquiquineuse. Et extrêmement déterminée.

Non, elle n’a pas décroché son stage en 2000 lorsqu’elle s’est présentée ; mais lorsqu’elle a envoyé son cv en 2001 alors que nous cherchions une nouvelle collaboratrice, elle a décroché un entretien.
Et quel entretien ! Côté formation, ça allait, un DESS de lettres modernes, option édition ; côté expérience, pas négligeable, une multitude de stages dans une multitude de maisons d’édition et un emploi chez Didier Jeunesse ; côté qualités humaines, eh bien l’entretien a duré 2 heures ! Un sourire juvénile, une émotion tangible, un réel échange de qualité, et surtout, surtout une passion pour l’album. Une vraie de vraie, comme on les aime.

Au sein de Kaléidoscope, Stéphanie s'occupe de la promotion des auteurs et des albums, des relations presse et du web.

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez notre catalogue par mail