Lire la suite – Newsletter novembre 2017

Dans les coulisses d’une nouveauté : « Le Maître du jardin », conçu et illustré par Damien Schoëvaërt-Brossault

 

Inspiré d’un conte arménien, Le Maître du jardin est le premier livre animé de Danielle Dalloz et Damien Schoëvaërt-Brossault. Ce dernier, auteur des illustrations, est un habitué de ce type de livres-objets puisqu’il crée des spectacles avec des pop-up depuis de nombreuses années. D’ailleurs, avant d’être un album jeunesse, « Le Maître du jardin » a été mis en musique par l’Arménien Suren Shahi-Djanyan et joué sur scène.

 

Comment avez-vous découvert ce conte arménien ?

Damien Schoëvaërt-Brossault : Danielle Dalloz, psychanalyste, auteur de plusieurs ouvrages pour adultes, me l’a fait découvrir. Lors de l’écriture d’un livre sur les contes, elle a contacté le compositeur et chef d’orchestre Suren Shahi-Djanyan à propos du « Maître du jardin ». De fil en aiguille, c’est devenu un opéra-conte. J’ai été le décorateur et scénographe de ce spectacle. C’est un conte d’une grande force sur la bienveillance.

Avant de réaliser ce premier livre animé chez Kaléidoscope, vous utilisiez les pop-up depuis longtemps sur scène. Racontez-nous…

D. S.-B. : Sur scène, le dispositif est un grand livre animé avec des jeux d’ombres et des personnages miniatures qui bougent. Les différents mécanismes et effets de surgissement créent la surprise. Ils permettent de raconter l’histoire indépendamment de la musique et du texte.

Comment s’est passée la transposition en album ?

D. S.-B. : Cela a été un réel plaisir à partir du moment où les contraintes techniques nous ont été communiquées. Danielle Dalloz a retravaillé le texte pour le rendre accessible aux enfants sans dénaturer l’esprit du conte. De mon côté, j’ai réfléchi à un découpage. Le personnage central est bien sûr le rosier. Il devait être présent sur toutes les pages. Je me suis amusé en ajoutant un petit chat et une petite grenouille parce que je sais les enfants sensibles aux détails.

Qu’apporte de plus un livre animé par rapport à un album classique ?

D. S.-B.  : Des effets de surprise et de mise en scène un peu comme dans le théâtre de marionnettes. L’enfant est happé par les fenêtres qui s’ouvrent et se referment. Entre peur quand l’aigle apparaît et émerveillement quand la rose éclôt. Cela rend la lecture encore plus ludique.

La manipulation implique-t-elle la présence d’un parent ?

D. S.-B. : Oui et non. Pour les plus jeunes, peut-être la première fois, mais il faut aussi désacraliser les choses. C’est un livre-objet que tout enfant peut s’approprier comme il l’entend.

 

Propos recueillis par Claudine Colozzi

Novembre 2017

 

Des albums pour se préparer à l’hiver

Ça y est… Le froid et la pluie ont pris leurs quartiers. La nuit tombe plus tôt. Seuls les plus courageux apprécient de mettre le nez dehors. Après tout, n’est-il pas beaucoup plus agréable de rester chez soi bien au chaud devant un bon livre ? Mais l’hiver est aussi la promesse de paysages magnifiques et d’activités amusantes. Les héros des albums de Kaléidoscope ne sont pas les derniers à se lancer dans une bataille de boules de neige. Suivons-les dans leurs aventures hivernales pleines de rebondissements.

Zouzou et les surprises de l’hiver de Maïté Laboudigue

Après le printemps – Le sac à trous de Zouzou – et l’automne – Zouzou et le tourbillon de l’automne -, l’adorable souris poursuit l’exploration du cycle des saisons. L’hiver est arrivé, et elle trépigne de joie car elle raffole de cette saison ! Les journées recèlent tant de bonnes surprises. Mais alors qu’elle se promène, Zouzou découvre un oisillon égaré et transi. Avec ses amis, Georgette, Olga et Sami, elle entreprend de porter secours à ce rescapé. Qui mieux qu’eux pour réchauffer le pauvre orphelin et lui redonner le moral ? Une jolie métaphore sur la nécessaire solidarité envers les plus démunis.

L’hiver va être froid de Alice Bassié et Caroline Pistinier

« Couvre-toi ! Mets-toi ton bonnet, tes gants, ton écharpe. » On n’est jamais trop prudent quand l’hiver arrive. Maman Cochonnet fait partie de ces mamans surprotectrices qui craignent que leur enfant tombe malade. Quand lui ne pense qu’à jouer. L’hiver arrivant, elle entreprend de lui tricoter un pull qui lui tiendra bien chaud. Mais, n’en fait-elle pas un peu trop ? L’hiver sera-t-il aussi rude qu’elle le redoute ?

Par une journée d’hiver de Ruth Krauss et Marc Simont

Pas un bruit dans la forêt enneigée. Souris des champs, ours, escargots, écureuils, marmottes… tout le monde dort bien au chaud. Quand soudain, en voici un qui bouge une oreille, un autre qui remue une moustache, encore un autre qui ouvre un œil et étire ses pattes… La forêt silencieuse s’éveille peu à peu. Mais où courent-ils donc avec entrain ? Avec qui ont-ils rendez-vous ? Que saluent-ils par leur danse enjouée ? Le printemps, bien sûr, et l’arrivée de la belle saison !

Lièvre et Ours sous la neige d’Emily Gravett

Les premiers frimas venus, voici les deux compères Lièvre et Ours prêts à déguster les plaisirs d’une belle journée enneigée : sortir sa langue de sa bouche pour qu’y fondent doucement quelques flocons, laisser ses empreintes dans la poudreuse, se livrer bataille à coups de boules de neige, confectionner un bonhomme à son effigie… Bien sûr, Lièvre semble parfois se moquer d’Ours, mais ils se réconcilient toujours autour d’un chocolat chaud. Les petits plaisirs gourmands de l’hiver.

Regarde la neige, Bébé ! d’Olivier Dunrea

Le froid est arrivé. Blottie devant sa cheminée, Maman berce doucement Bébé. Quand soudain la neige se met à tomber et transforme la douce soirée en véritable voyage. Bébé découvre la neige avec l’émerveillement des premières fois. Moments de tendresse partagés entre une mère et son enfant dans une ambiance magique. Progressivement, la neige recouvre les paysages d’un manteau immaculé et Bébé retourne à ses rêves…

 

Claudine Colozzi

Novembre 2017

 

Recevez notre catalogue papier chez vous


Recevez notre catalogue par mail