Lire la suite – Newsletter mai 2019

Zouzou et la farandole de l’été ferme joliment le ban de cette série consacrée aux saisons. Au fil des albums (Le sac à trous de Zouzou, Zouzou et le tourbillon de l’automne, Zouzou et les surprises de l’hiver), cette adorable souris dessinatrice et musicienne nous est devenue un peu plus familière. Toujours prompte à fredonner un petit refrain, elle sait s’entourer d’amis fidèles avec qui, tantôt mélancolique ou pleine d’entrain, elle partage ses états d’âme. Entre deux pas de danse, Zouzou a accepté de répondre au « questionnaire » de Kaléidoscope, notre rendez-vous librement inspiré du célèbre « questionnaire » de Proust.

ffff

Le principal trait de ta personnalité ?

S’émerveiller de chaque instant.

Ta meilleure qualité ?

L’enthousiasme.

Ton pire défaut ?

Je suis distraite.

Ton occupation favorite ?

Réunir les amis pour faire la fête.

Ta couleur préférée ?

Les couleurs de l’arc-en-ciel.

Ta plus grande peur ?

Tomber d’une montgolfière.

Le don que tu voudrais avoir ?

Voler le nez au vent !

Le moment que tu préfères dans la journée ?

La tombée de la nuit pour mettre des bougies partout ; dans le jardin pour accueillir les amis, dans la maison pour les recevoir.

Ton occupation préférée ?

Faire la fête pour réunir les amis.

Ta saison préférée ?

L’hiver pour accrocher des petites lumières et faire chanter la nuit, le printemps pour dessiner les cerisiers en fleur, l’été pour apprendre à voler avec René, l’automne pour chanter la mélancolie.

Ton plus beau souvenir ?

Le concert de l’automne.

Ton rêve le plus fou ?

Partir avec René à l’autre bout de la Terre.

Ton remède contre la mélancolie ?

Jouer du piano à quatre mains.

Le secret de l’amitié ?

La joie.

Ta devise dans la vie ?

« Aimer la vie, aimer le soleil et la pluie, aimer les rires et les pleurs, aimer la Terre pour être heureux. » (sic).

ffff

Claudine Colozzi

Mai 2019

ffff

vvv

La thématique du mois : les émotions

 

Pourquoi se met-on en colère ? Est-ce normal de pleurer quand on est triste ? Qu’est-ce qui nous rend joyeux ? Pourquoi avoir peur des chiens ou du noir ? Autant d’émotions sur lesquelles il convient de mettre des mots, en tant que parent ou enseignant, pour aider les enfants à les reconnaître et les apprivoiser. Toutes ces histoires permettent de se projeter dans une situation déjà vécue pour dédramatiser et se sentir mieux compris. À l’occasion de la sortie de Que d’émotions ! de Christine Naumann-Villemin et Elsa Oriol, voici une sélection d’albums pour apprendre à exprimer ce que l’on ressent.

ffff

Que d’émotions ! de Christine Naumann-Villemin et Elsa Oriol (NOUVEAUTÉ)

Tristesse, colère, peur, excitation, joie, fierté… Nino passe par tant d’émotions en préparant le spectacle de fin d’année ! C’est un moment important dans l’année, mais s’il n’était pas à la hauteur du rôle que la maîtresse veut lui confier ? Malgré tout, Nino peine à contenir son appréhension. Il suffit juste peut-être d’un peu de courage pour oser avouer ce que l’on a sur le cœur, sans avoir peur d’être ridicule ou incompris.

ffff

Tristesse

L’arbre d’Albert de Jenni Desmond

C’est le printemps ! Albert sort de sa longue hibernation. Fidèle à ses habitudes, il s’apprête à reprendre sa place favorite : à califourchon sur une branche de son arbre préféré. Mais soudain l’arbre, d’ordinaire discret et silencieux, se met à gémir. Il n’en faut pas plus pour déstabiliser le débonnaire plantigrade. Comment console-t-on un arbre qui pleure ? Comment remonte-t-on le moral à son meilleur ami ?

La rumeur de Christine Davenier et Zaza Pinson

Un nouveau vient d’arriver à l’école. Il est couvert de piques, il se roule en boule, il fait de drôles de bruits en mangeant. Bref, il est TROP bizarre. Évidemment, les enfants ne lui réservent pas un très bon accueil. Et quand un jour la barre de chocolat de l’un d’eux disparaît, Hérisson devient le coupable tout désigné. Très vite, la rumeur enfle dans la cour de l’école. Et si Hérisson n’était pas un voleur ? Et si les enfants s’étaient trompés ?

Je suis un ours de Jean-François Dumont

Difficile d’aborder la question des sans-abri avec des enfants. Mettre des mots sur la tristesse que peuvent ressentir ceux qui ne rentrent pas chez eux le soir pour dîner en famille et s’endormir paisiblement dans un lit douillet. Mais au milieu de cet océan de solitude, il y a parfois des personnes qui vous tendent la main, qui vous sortent de votre anonymat, qui vous aident à tenir le cap. À rester digne, tout simplement.

ffff

Colère

Nina en colère de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon

Comment ne pas laisser la colère prendre toute la place ? Comment garder son calme quand tout s’acharne contre vous ? Nina va faire l’expérience de cette émotion alors qu’elle veut préparer une surprise pour l’anniversaire de sa maman et que rien ne marche comme elle voudrait. La solution consiste sans doute à se poser quelques instants pour réfléchir à d’autres façons de faire plutôt que de s’emporter.

Une fois encore ! d’Emily Gravett

Alors que la lecture du soir devrait être un chouette moment de partage, il arrive que les choses ne se passent pas comme on l’avait imaginé. Surtout si le petit dragon, héros de l’histoire, se met en colère contre son papa fatigué par les demandes répétées de son fiston ! Laissant libre cours à ce sentiment, il transforme cette histoire en aventure vraiment rocambolesque. Mais, n’est-il pas allé trop loin ?

ffff

Peur

J’ai peur du noir de Jean-François Dumont

Lumières éteintes, seuls dans leur lit, beaucoup d’enfants jouent à se faire peur. Surgissent alors monstres, sorcières, loups et peut-être même une armée d’araignées velues… Mais tout le monde a-t-il peur des mêmes choses ? Et si les Esquimaux, eux, avaient plutôt peur du blanc ?! Pour apprivoiser ses peurs, la meilleure réponse est sans doute l’humour.

Thomas n’a peur de rien de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon

Étrange, étrange… Thomas n’a absolument peur de rien. Ni des monstres, ni du loup, ni des sorcières, ni même d’un rendez-vous chez la pédiatre… Ses parents sont très inquiets : est-ce normal de n’avoir peur de rien ? Alors ils décident de tester leur fils. Vraiment impressionnant, et surtout très drôle !

Le Grand Livre des peurs d’Emily Gravett

Pour arriver à dompter ses peurs, il peut être utile de se dire que tout le monde a peur de quelque chose. Suivez donc cette petite souris peureuse dans le labyrinthe des peurs. Arrivera-t-elle à les dépasser? En tout cas, sa philosophie de vie, « Une peur affrontée est une peur surmontée », pourra en aider plus d’un.

ffff

Joie

Hector est heureux de Polly Dunbar

Tilly vit avec ses cinq amis : Tipeton, le lapin, Pachydou, l’éléphant, Coquette, la poule, Croco, le crocodile, et Hector, le cochon. Tous les six partagent une vie remplie de joies, de fous rires et de petits chagrins. Faire cohabiter sous le même toit des personnalités si différentes produit assez souvent des situations hilarantes. Les joies de l’amitié.

Le Grand Jour d’Elmer de David McKee

Qu’est-ce qui peut faire le plus plaisir à Elmer, le célèbre éléphant, quand tous ses amis se déguisent ? Ressembler, l’espace d’une journée, à tous ses congénères en devenant gris. Quelle surprise pour tous les autres et pour les lecteurs !

ffff

Et aussi

Parfois je me sens… d’Anthony Browne

Ennui, solitude, colère, tristesse ou joie… Toutes ces émotions nous traversent à un moment ou un autre de notre vie et nous devons apprendre à les apprivoiser. Le mieux est de savoir les identifier pour ne pas les laisser trop nous envahir. Rassuré, l’enfant avance en plus confiant et avec la conscience que les émotions font tout simplement partie de notre existence.

ffff

Claudine Colozzi

Mai 2019

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez notre catalogue par mail