Lire la suite – Newsletter janvier 2019

Coulisses d’une nouveauté : Les gens normaux de Michaël Escoffier et Laure Monloubou

Comme bien souvent, tout est parti d’une réflexion anodine. Dans la cour de récréation, Logan a lancé soudain à Zita, tranquillement assise en train de lire sur un muret : « Hé, toi ! T’es pas normale ! » Mais en fait, « ça veut dire quoi, être normale ? » s’est alors demandé la fillette. Intriguée par cette remarque, Zita a décidé de mener l’enquête. Elle a choisi d’adopter une démarche quasi scientifique en étudiant méthodiquement les comportements de tous les enfants de sa classe. Et au fil des jours et de son enquête, la petite Zita a dû se résoudre à accepter cette « terrible » conclusion : les gens normaux n’existent pas !

Alors que notre société questionne beaucoup la différence, Michaël Escoffier a choisi de s’intéresser à la normalité. Étonnant contre-pied qui oblige à s’interroger sur ce qui nous pousse à qualifier certaines choses ou certains comportements de normaux ou de pas normaux. Ainsi, est-ce normal d’aimer manger ses frites avec du ketchup ou avec de la mayonnaise ? Est-ce normal de croiser ses bras en mettant la main droite au-dessus ou au-dessous ? Et finalement, n’est-ce pas un peu ridicule de pointer tout cela alors que seules les différences enrichissent et qu’à défaut d’être normal ou « pas normal » l’important est d’être soi.

Associés pour la première fois dans la conception d’un album, Michaël Escoffier et Laure Monloubou se sont visiblement bien amusés avec Les Gens normaux. Le texte et les illustrations regorgent de détails très drôles. Zita est une héroïne attachante, au caractère bien trempé. Quant à sa vingtaine de petits copains et petites copines de classe, ils sont tout simplement irrésistibles ! Et après la lecture de cet album, impossible de ne pas partager la réflexion de Laure Monloubou : « J’ai toujours pensé que je n’étais pas normale. Me voilà rassurée, je ne suis pas la seule ! »

 

Claudine Colozzi

Janvier 2019

 

La thématique du mois : A comme Amitié !

 

L’amitié est un sentiment qui a toujours inspiré de très nombreux albums jeunesse. À l’occasion de la sortie de Zèbre court trop vite ! de Jenni Desmond, voici une sélection d’albums présents dans le catalogue de Kaléidoscope. Rivalités, disputes, complicité, retrouvailles : mille et une déclinaisons sont possibles pour raconter de belles histoires. Car il n’est pas toujours facile de se faire des amis ou de les conserver. La vie les sépare parfois, même ceux qui pensaient leur amitié indéfectible. Malgré tout, ce lien invisible résiste bien aux épreuves de la vie.

Zèbre court trop vite ! de Jenni Desmond (nouveauté)

Ah, l’amitié, quand elle nous tient ! Zèbre le téméraire, Éléphant le savant et Oiseau le rigolo… ils sont les trois meilleurs amis du monde. Mais un jour, Zèbre va trop loin – et ses amis adorés l’abandonnent. Heureusement, Girafe passe par là. Mais peut-on remplacer de vrais amis ? Faut-il suivre aveuglément ses amis ? Doit-on leur faire confiance ? Que risque-t-on à ne pas écouter ceux qui vous mettent en garde ? Cette histoire pleine de rebondissements montre combien l’amitié peut parfois être soumise à rude épreuve. Mais que les hasards de la vie peuvent aussi mettre sur votre chemin de nouveaux amis insoupçonnés.

Cyril et Pat d’Emily Gravett

Cyril est un écureuil. Pat est un rat. Ils ne devraient pas être amis. Et pourtant, les deux compères, ignorant leurs différences, s’amusent énormément ensemble. Comment lutter contre cette force irrépressible qui vous entraîne vers l’autre ? Donc, on peut, a priori, n’avoir rien en commun et devenir malgré tout les meilleurs amis du monde. Ainsi vont la vie et l’amitié au-delà des préjugés.

Au cochon d’Émile de Stéphane Henrich

Émile le boucher avait tout pour être heureux. Un métier qu’il aimait, une jolie clientèle. Mais il lui manquait l’essentiel… Voici que débarque dans sa vie un adorable cochon de lait. Même s’il connaît son métier, au moment de laisser tomber son grand couteau de boucher, voilà qu’Émile se révèle incapable de tuer l’innocent. Le mignon s’attache au monsieur qui décide de l’adopter jusqu’à ce que l’animal découvre l’horrible vérité et s’enfuie… Émile est inconsolable. Comme l’amour, l’amitié peut faire souffrir. Pour préserver une belle histoire, peut-être faut-il faire quelques concessions !

Les courges de Sophie vont à l’école d’Anne Wilsdorf et Pat Zietlow Miller

C’est le premier jour d’école et Sophie n’est pas très rassurée. Elle se sent un peu effrayée par ses nouveaux camarades de classe très à l’aise pour sympathiser avec les autres. Elle a beau être venue accompagnée de ses deux fidèles amies courges, Béa et Bonnie, elle a du mal à se fondre dans ce groupe bruyant et facétieux. L’un des enfants cherche à gagner l’amitié de Sophie, mais il s’y prend mal. Force-t-on quelqu’un à devenir votre ami ? Ne doit-on pas laisser la patience et le temps faire leur travail ? Stephen va le comprendre grâce à la patience de Sophie.

Perdu ? Retrouvé ! d’Oliver Jeffers

Si vous trouvez un jour un pingouin devant votre porte, réfléchissez bien avant de le raccompagner chez lui, au pôle Nord. Comme il semble triste et perdu, le petit garçon décide de se lancer dans un long voyage pour le raccompagner chez lui. Mais a-t-il bien compris les véritables intentions du volatile ? Voulait-il vraiment regagner sa banquise ? N’avait-il pas envie de meubler sa solitude ? Comme le dit l’adage, on cherche parfois bien loin ce qu’on l’a tout près.

Petite beauté d’Anthony Browne

Inspiré par la véritable histoire de Koko, un gorille capable de communiquer en langue des signes, cet album met en scène l’improbable amitié entre un singe et une petite chatte prénommée Beauté. C’est un coup de foudre. Ou comment l’irruption d’un ami peut chambouler une vie et transformer un gorille solitaire et un peu triste en boute-en-train plein de délicatesse.

Princesse copine-en-chef de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon

Éliette a de nombreuses copines, mais sa préférée, c’est définitivement sa cousine Alice. Alice est gentille, Alice est patiente, Alice est accommodante. Jusqu’au jour où Alice en a assez de faire tout ce que dicte sa princesse de cousine-copine… Pas facile de se plier aux caprices et aux ordres de mademoiselle la commandante en chef. À un moment, l’amitié a ses limites. Eliette saura-t-elle le comprendre et jouer moins les princesses. Pas sûr !

Lièvre et Ours d’Emily Gravett 

Lièvre et Ours sont les meilleurs amis du monde. Deux super copains aussi différents que complémentaires. Ours est tout en rondeurs ébouriffées, Lièvre est mince avec d’immenses oreilles, mais les deux gaillards ont en commun des yeux rieurs, un charmant sourire et une sacrée connivence. Ils se chamaillent, ils se réconcilient, ils ne sont pas toujours d’accord. Comme de vrais amis ! Quatre albums mettent en scène cet étonnant duo : Lièvre et Ours vont à la pêche, Lièvre et Ours sous la neige, Lièvre et Ours : Où est Ours ?, Lièvre et Ours : C’est à moi ! Un jour, ils jouent à cache-cache. Un autre, ils partent à la pêche ou profitent d’une belle journée d’hiver. Un autre, ils découvrent les vertus du partage. Dans cette histoire d’amitié, chacun fait preuve d’une imagination détonante !

La fille en bleu d’Elsa Oriol

« La fille en bleu, Manon l’a repérée le matin de la rentrée parmi tous ces nouveaux visages un peu inquiets, comme égarés. Son air lui est étrangement familier : elle est trait pour trait l’amie dont elle a toujours rêvé. » Coup de foudre amical pour Manon qui entreprend d’attirer coûte que coûte l’attention de la mystérieuse fille en bleu. Mais l’attirance ne semble pas réciproque. Alors que Manon redouble de gestes prévenants, la fillette se montre de plus en plus distante et indifférente. Las, les rêves d’amitié de Manon tournent court… Comment allumer la flamme de l’amitié ? Comment se remettre d’une désillusion amicale ?

Claudine Colozzi

Janvier 2019

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez notre catalogue par mail