L’enlèvement du prince Oléomargarine

En 1879, dans un hôtel parisien, les filles de Mark Twain montrent un dessin extrait d’un magazine à leur célèbre papa et le supplient d’inventer une histoire. C’est ainsi qu’est né Johnny, jeune garçon démuni entraîné malgré lui dans une quête … Suite

Il était une fois l’alphabet

Les lettres de notre alphabet sont inlassablement occupées à composer les mots qui à leur tour fabriquent des histoires. Et si on offrait à chaque lettre une histoire pour changer ? Découvre comment Oliver Jeffers transforme l’alphabet en une aventure … Suite

Kaléidoscope d’histoires

Nous cherchions depuis quelque temps une façon à la fois conviviale et originale de fêter les 25 ans de Kaléidoscope, lorsqu’un un libraire nous a soufflé cette idée : « Pourquoi ne pas rassembler sous une même couverture vingt-cinq albums de votre fonds et offrir … Suite

Cendrillon

Rares sont les contes qui ont inspiré autant de versions, suscité autant d’adaptations – opéra, ballet, théâtre,
séduit autant de lecteurs aussi bien filles que garçons
à travers les siècles et les continents.
« Aucun conte de fées ne traduit mieux que Cendrillon les expériences vécues par le jeune enfant en proie aux affres de la rivalité fraternelle, quand il se sent surclassé par ses frères et sœurs. Cendrillon, c’est moi ! dit l’enfant. »
Bruno Bettelheim

Rond

Des ronds par ci, des ronds par là,
des ronds partout,
tristes ou gais, affamés ou rassasiés.
C’est fou tout ce qu’un simple rond
peut signifier !

Anthony Browne : Déclinaison du jeu des formes

“Le jeu des formes est mon fil conducteur, nous y jouions enfants,
mon frère et moi, les jours de pluie
et il est aujourd’hui au centre de mon œuvre et de ma vie.”

Anthony Browne est l’un des artistes
de littérature pour la jeunesse les plus célébrés
à travers le monde, ses livres sont aujourd’hui des classiques.
Il a obtenu le prix Hans Christian Andersen en 2000
pour l’ensemble de son œuvre.

Comment le timide petit Tony est-il devenu l’éminent artiste
lu aux quatre coins de la planète ?
Quels sont les secrets de ses livres que l’on n’a jamais fini de découvrir,
tant ils disent si justement la solitude, la peur, mais aussi l’espoir, l’amour,
tant ils cachent de plaisir tout en parlant du monde comme il va,
celui des grands mais toujours à hauteur d’enfant.

Anthony Browne nous ouvre ici les portes de son atelier.
Il nous parle de sa passion, nous livre ses secrets de fabrication.
Il nous invite au cœur même de son œuvre, et au terme
de cette passionnante odyssée, nous avons le sentiment
d’avoir touché du doigt la création.

Six frères cygnes (Les)

La fratrie des frères Grimm se composait de cinq garçons et d’une fille,très importante dans l’histoire familiale,
c’est pourquoi Les six frères cygnes occupe une place particulière parmi les contes que les frères Grimm ont fixés
par écrit. Nous sommes ici d’emblée au cœur de toutes les tensions : la famille éclatée, recomposée est source d’épreuves, lieu de rivalités, de désirs, d’interdits, de transgressions et c’est seulement en surmontant
ces épreuves que la fratrie parviendra à dénouer les fils du sortilège et à construire enfin son destin.

Barbe bleue (La)

Au fil du temps, La Barbe bleue n’a cessé d’inspirer dramaturges, illustrateurs, écrivains, musiciens, avec un succès jamais démenti. À son tour, Elsa Oriol a succombé à la troublante fascination de ce conte, mais gare ! car la magie de son talent ne se contente pas de nous séduire ; elle exerce sur le lecteur un véritable envoûtement…

Soirée dansante

Ce soir, Papa et Maman donnent une réception, une fête entre adultes, c’est pourquoi ils ont couché
Marie avant l’arrivée des premiers invités. Mais Marie adore danser et puis, de toute façon, comment dormir avec cette musique qui emplit toute la maison ?

Livre animé d’Elmer (Le)

Elmer, l’éléphant bariolé à la belle humeur légendaire, peut tout faire aujourd’hui. Il peut imiter la girafe qui étire son long cou, l’oiseau qui bat des ailes ou les singes qui se balancent aux arbres. Pour accomplir l’impossible, il suffit de la vouloir vraiment. Et Elmer nous le prouve en trois dimensions !